CONFERENCE

Publiée le
Evénement du lundi 5 mars 2018 au lundi 19 mars 2018

sans_titre.png

 

CONFERENCE

'Au fil du marbre sur le pourtour méditerranéen'...

Ou l'histoire marbrière à travers le temps, complétée par quelques exemples de l'utilisation de ce matériau à très forte connotation symbolique.

Par Dominique MENARD Expert en marbre d’ameublement

Conférence organisée par l’Association des Peintres en décor du Patrimoine

Mercredi 14 mars 2018 à 17 heures Salle du 2ème étage à l’Ecole d’Avignon

 

C’est dès la protohistoire que les premiers marbres virent le jour avec des extractions de marbres blancs étincelants dans les îles des Cyclades au sein de la mer Egée. Pendant toute la période hellénistique les variétés de marbres vont se diversifier alors que de l’autre côté de la méditerranée, dans les déserts égyptiens, ce sont les porphyres, diorites et autres roches magmatiques qui vont être exploités à très grande échelle. Un commerce et une utilisation grandissante de ces roches vont alors se développer tout autour de la Méditerranée suivant ainsi des Routes du Marbre. La civilisation romaine va faire sien tout ce schéma d’organisation en le développant au fur et à mesure de son extension et de la création de nouvelles provinces.

L’arrivée de Constantin va bouleverser l’inconscient collectif de la connotation symbolique fortement associée au marbre. A la Sève des Dieux de Vitruve va succéder la pourpre cardinalice annonçant bientôt les couleurs des vertus théologales.

Au moyen âge peu représenté dans l’utilisation des marbres, va succéder le grand mouvement de la Renaissance à partir de l’Italie. Les marbres seront de nouveau utilisés à profusion, annonçant la très prolifique période baroque.

La période Moderne va voir une utilisation des marbres de manière beaucoup plus commerciale, notamment avec la mise en place du Fil hélicoïdal dans les carrières, et ce matériau va perdre en seulement un siècle toute sa puissance évocatrice. C’est la première guerre mondiale qui donnera un premier coup de semonce à l’extraction marbrière, alors que la deuxième guerre donnera le coup fatal … Désormais, les fronts de taille seront presque tous abandonnés. Seul Carrare continuera à resplendir de tous ses feux.